"Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ces derniers mots uniquement, mais à l'effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d'un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu'à tout ce qu'il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l'on regrette d'avoir terminé. "

 

 

(Extrait de « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker)

 

 

 

Bienvenue à toi, lecteur ou futur lecteur !  Cool